observatoire citoyen

Surveillance participative de la qualité de l’air sur Grenoble-Alpes Métropole

Grenoble-Alpes Métropole et Atmo Auvergne-Rhône-Alpes mettent en place une campagne d’observation de la qualité de l’air grâce à la donnée participative issue d’un réseau de mesures participatif de 30 micro-capteurs. Les données récoltées seront visibles sur la plateforme captotheque.fr.

30 micro-capteurs déployés sur la métropole grenobloise…

À la suite d’un appel à candidature lancé par Grenoble-Alpes Métropole et Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, 30 communes se sont portées volontaires pour installer un micro-capteur de mesure de particules fines sur leur territoire pendant un an. Ces données de mesures locales et indicatives seront analysées par les ingénieurs d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes pour compléter l’observation de la qualité de l’air.

Les micro-capteurs permettront de récolter des données de particules fines PM10, PM2.5 et PM1 pendant toute une année et serviront de base à la construction de l’observatoire participatif de la qualité de l’air sur le territoire de Grenoble-Alpes Métropole.

Les sites d’implantation ont été choisis pour leur représentativité du niveau d’exposition moyen de la population, appelé fond urbain.

Carte des sites d’implantation

Ces 30 nouveaux points de mesures permettront de compléter le réseau de surveillance réglementaire existant avec des mesures locales et indicatives sur des sites encore peu investigués.

…Pour une observation citoyenne et participative de la qualité de l’air

Le déploiement de réseaux de mesures participatifs, rendu possible notamment par le développement des micro-capteurs, initie une nouvelle ère dans l’exploration et la surveillance environnementale.
Les données récoltées dans le cadre de cet observatoire participatif métropolitain alimenteront ainsi cette démarche exploratoire.

Analysées par les équipes d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, elles permettront de tester de nouvelles méthodes de validation et d’assimilation de données, pour étudier le potentiel d’intégration des mesures participatives récoltées par les collectivités, les entreprises ou les citoyens, à la prévision de la qualité de l’air.

Comme pour l’ensemble des projets participatifs menés grâce à la Captothèque, les données de mesures seront consultables par tous.

Les citoyens sont ainsi invités à consulter, comparer les mesures et à participer aux échanges directement sur la plateforme en ligne captotheque.fr

Zoom sur les micro-capteurs

Leur fiabilité est moindre par rapport à des stations de mesures de référence mais ils sont aussi moins coûteux, peu encombrants et relativement faciles à déployer sur les territoires. Les micro-capteurs permettent ainsi d’envisager la mise en place de larges réseaux de mesures, qui pourraient venir compléter le dispositif de surveillance actuel.
Pour cela, des études techniques portant sur la caractérisation de ces nouveaux outils de mesures et de leurs données sont en cours, pour permettre à terme, d’affiner la modélisation et la prévision de la qualité de l’air.

Consultez le site d’AIRLAB qui propose chaque année une évaluation de micro-capteurs

Pour en savoir plus, contactez Andrew FREI

  Posté le : 14 octobre 2021