sillonair

Sillon’Air, un nouveau type de dispositif de surveillance de la qualité de l’air innovant

Le projet Sillon’Air mêle la mesure géo-localisée en temps réel et à hauteur de respiration des particules fines en mobilité. Après deux années d’expérimentation en Haute-Savoie, les résultats montrent que ce dispositif de mesure innovant nécessite un accompagnement et une expertise d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes pour passer de la production de données à une information cohérente sur la qualité de l’air.

Sillon’Air

L’expérimentation Sillon’Air 74 est un projet multi partenarial entre Enedis, Pollutrack, et Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (Atmo AuRA). Ce projet a expérimenté de septembre 2018 à septembre 2020 la mesure géo-localisée en temps réel et à hauteur de respiration des particules fines (PM2.5) en mobilité.

70 véhicules d’Enedis équipés d’un microcapteur laser développé par la start-up Pollutrack ont ainsi sillonné la Haute-Savoie et ont pu récolter 4,5 millions de données de mesure en mobilité. Ces mesures ont pu complétés les mesures prises par le réseau des stations de mesure présents sur la région.

Perspectives

Ces deux années d’expérimentation ont permis à Atmo AuRA de développer une méthodologie unique en France pour l’acquisition et l’analyse de ce type de données. Un rapport présentant des préconisations pour la mise en œuvre de mesure en mobilité a d’ailleurs été rédigé. Ce rapport est public et peut-être utilisé par d’autres observatoires régionaux de surveillance de la qualité de l’air mettant en œuvre ce type de dispositifs de mesure innovants.

Téléchargez le rapport

Atmo AuRA souhaite poursuivre ce projet sur le Grand Annecy. Il en ferait une agglomération pilote sur l’intégration de nouvelles données (de différentes qualité et produites par d’autres acteurs) dans l’observatoire régional de la qualité de l’air. But ? Anticiper la surveillance de demain et innover pour garantir aux citoyens une cohérence de l’information sur le territoire et accompagner la collectivité dans la diffusion de cette information.

Pour en savoir plus, consultez le site d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes