Actualités

Renouvellement de l’agrément pour Atmo Guyane

Le 30 octobre dernier le Journal officiel a publié l’arrêté du 22 octobre 2019 modifiant l’arrêté du 19 septembre 2016 portant le renouvellement de l’agrément de l’association de surveillance de la qualité de l’air de la région Guyane, Atmo Guyane.

Atmo Guyane, un observatoire régional de surveillance de la qualité de l’air

Atmo Guyane est toute comme les autres Associations agréées de surveillance de qualité de l’air, une association loi 1901 créée le 13 août 1998 par anticipation de la loi sur l’air du 30 décembre 1996 et du fait de la spécificité de la région Guyane liée à l’activité du Centre Spatial Guyanais.

Le renouvellement de son agrément porte jusqu’à 2022. Pour rappel, l’agrément des Associations de surveillance de la qualité de l’air est déterminé dans le code de l’environnement, notamment dans ses articles L. 221-3 et R. 221-13.

Les principales missions d’Atmo Guyane sont :

  • la mesure et la surveillance de la qualité de l’air du Département,
  • l’information de la population sur les niveaux de pollution atmosphérique,
  • la sensibilisation des jeunes aux problèmes et aux métiers de l’environnement afin de préserver notre patrimoine écologique,
  • la prise en compte du critère de « qualité de l’air » à préserver dans les futurs axes de développement de la Guyane,…

Les équipements d’Atmo Guyane pour mesurer la qualité de l’air

  • Les stations fixes de surveillance de la qualité de l’air, sises dans les enceintes de l’école Guimanmin à Matoury (station « KALOU« ), du lycée Gaston Monnerville à Kourou (station « BRADY« ) et du collège Auxence Contout à Cayenne (station « CAIENAIII« ), qui permettent à l’ORA de Guyane de mesurer les concentrations des particules en suspension de moins de 10 micromètres de diamètre (PM10), les particules fines de moins de 2.5 micromètres de diamètres (PM2.5), de dioxyde de soufre (SO2), d’ozone (O3) et des oxydes d’azote (NOx) et de communiquer quotidiennement, l’indice ATMO de l’agglomération Cayennaise et l’indice de la qualité de l’air de la ville de Kourou. Tous les appareils utilisés sont conformes aux réglementations Française et Européenne.
  • La remorque (station « INDY« ), équipée d’analyseurs de particules, d’oxydes d’azote et d’ozone conformes aux réglementations Française et Européenne, permet d’établir une surveillance sur tout le territoire de la Guyane. Il est possible de l’installer dans un site sécurisé et disposant d’une alimentation électrique.
  • La station mobile (station « ELZA« ), équipée d’analyseurs de particules, dioxyde de soufre, oxydes d’azote, ozone et d’une station météorologique, permet de faire des mesures indicatives de la qualité de l’air dans différents lieux de Guyane.
  • Deux préleveurs haut débit DA80, utilisés pour la surveillance des HAP à Cayenne et Kourou.
  • Des tubes passifs Radiello code 145, utilisés pour la surveillance du benzène à Cayenne et Kourou.
  • Des tubes passifs spécifiques, utilisés lors des campagnes de mesures au cours desquelles nous désirons mesurer des composés spécifiques tels que les COV (dont BTEX), NOx, O3, SO2,…
  • Deux stations météos Davis Vantage Pro2, utilisées lors des campagnes de mesures ponctuelles.
  • Deux compteurs de particules Handheld 3016 et 3016 IAQ de marque Lighthouse, utilisés lors des campagnes de mesures ponctuelles.

> Retrouvez l’actualité d’Atmo Guyane sur son site web