rapport_scientifique ineris

Rapport Ineris : impacts sanitaires de la qualité de l’air en Europe

L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) a publié son rapport scientifique 2019. La thématique de la qualité de l’air est abordée avec un dossier intitulé « Tendances de la qualité de l’air en Europe entre 1990 et 2015 : quels impacts sanitaires ? ».

Ce dernier présente les résultats d’une étude menée par l’Ineris dans le cadre de la Convention des Nations unies sur la pollution transfrontière avec la Task Force sur la mesure et la modélisation (TFMM). Extraits.

« Une nette tendance à la baisse a été identifiée avec une baisse de la mortalité attribuable aux particules fines 2,5 de l’ordre de 60 % en Europe sur la période 1990-2015. En 1990, en prenant la médiane de l’ensemble des sources d’exposition disponibles, la mortalité prématurée était de l’ordre de 960000 décès par an. En 2015, elle est de 445000 décès par an, ce qui reste très élevé malgré l’amélioration notable. Par ailleurs, on peut souligner que la plus grande part de l’amélioration a été constatée entre 1990 et 2005 et que depuis cette date, les tendances sont beaucoup moins prononcées.
La tendance en France est assez cohérente par rapport à l’évolution européenne, avec une mortalité évaluée à 89000 décès anticipés en 1990, 48000 en 2010 et 36000 en 2015 pour les particules fines 2,5.« 

> Retrouvez le rapport complet et le dossier mentionné ci-dessus (page 14)