Actualités

quizz bon air

[Quizz] un bon air chez moi

10 % des logements comportent des concentrations élevées de polluants. Pour sensibiliser à cette problématique de pollution de l’air quotidien, le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES), en partenariat avec l’Ademe, les ministères en charge de la Santé et de la Cohésion des Territoires et le CSTB, propose un quizz en ligne : un bon air chez moi.

Les français passent en moyenne 16h par jour dans leur logement et l’air intérieur des logements est souvent différent et bien plus pollué que l’atmosphère extérieure. Face à ce constat, le MTES a créé un quiz permettant à chacun d’évaluer la pollution de son intérieur à travers 7 thématiques :

  • aération, humidité et chauffage : Améliorer la qualité de l’air intérieur de votre logement, c’est possible… et primordial ! Humidité, chauffage, aération, une multitude de bonnes pratiques existent et rendront votre environnement plus sain.
  • ménage : Les activités de ménage influencent la qualité de l’air de votre logement. Coups de serpillière et utilisation de certains produits d’entretien rendront votre espace certainement plus propre, mais pas forcément plus sain… à moins de bien savoir s’y prendre.
  • cuisine et salle de bain : Prendre une douche ou cuisiner un petit plat sont des pratiques anodines du quotidien qui peuvent avoir un impact sur la qualité de l’air de votre logement. Pour profiter de ces moments de détente tout en respirant un air sain, certains gestes sont à éviter.
  • ambiance : Fumée de tabac, désodorisants comme les encens, etc. peuvent contribuer à polluer l’air ambiant de votre logement et avoir un impact négatif sur votre santé. Il est important de réduire son exposition aux substances chimiques dégagées par ces produits.
  • décoration, bricolage et aménagement : Simple bricoleur du dimanche ou véritable touche à tout, certains de vos gestes peuvent altérer la qualité de votre air intérieur. Mais la pollution de l’air intérieur peut également être générée par votre logement lui-même.
  • animal et végétal : Saviez-vous que votre chien, votre chat ou même votre plante verte peut être un vecteur de pollution d’air au sein de votre logement ? Il faut donc rester vigilant. Si les animaux et les végétaux sont vos meilleurs amis, prenez tout de même quelques précautions.
  • apports extérieurs : La qualité de l’air que nous respirons dans nos foyers est tributaire de notre environnement extérieur. En prendre conscience est un premier pas vers un air plus sain. Il faut donc rester vigilants pour éviter de laisser entrer dans nos foyers ces polluants souvent bien méconnus.

Avec 7 études personnalisées, l’internaute prend conscience de la qualité de l’air intérieur et est sensibilisé aux bons gestes.

> Accéder au quiz un bon air chez moi