incendie Lubrizol / NL Logistique

Publication du rapport sur l’incendie Lubrizol / NL Logistique

Atmo Normandie a publié ce vendredi 7 mai 2021 un rapport qui présente la chronologie de son intervention lors de l’incendie Lubrizol / NL Logistique le 26 septembre 2019, les résultats des mesures effectuées pendant plus d’un an, et les perspectives pour l’avenir.

Rappels sur le rôle et la place d’Atmo Normandie

Atmo Normandie est l’association agréée par le ministère en charge de l’environnement pour le suivi de la pollution atmosphérique sur la région Normandie. Cet agrément couvre la surveillance de la pollution chronique, et non celle des pollutions accidentelles, suivi qui reste de la responsabilité des entreprises concernées ou des autorités.

Dans la limite de ses moyens, et en complémentarité avec les autres acteurs, Atmo Normandie peut intervenir en assistance aux autorités et compléter son dispositif de mesures lors d’événement exceptionnel pouvant provoquer une pollution atmosphérique accidentelle. Ainsi, Atmo Normandie contribue par ses mesures à l’information du public, et alimente en données les organismes spécialisés dans les domaines de l’évaluation sanitaire ou de l’exposition professionnelle

Mise en oeuvre d’une surveillance intensive suite à l’incendie

Le rapport décrit le suivi réalisé par Atmo Normandie durant un an, depuis le 26 septembre 2019, date de l’incendie de NL Logistique/Lubrizol, jusqu’en septembre 2020, correspondant à la fin du chantier de déblaiement des deux sites en partie incendiés. Ce rapport expose également l’ensemble des résultats obtenus lors de ce suivi et leur interprétation.

Les analyses d’Atmo Normandie sont ciblées sur son cœur de métier, à savoir la qualité de l’air et les odeurs. Sur la période du 26/09/2019 au 01/10/2020 (suivi de l’incendie et du chantier de déblaiement) Atmo Normandie a :

  • Effectué 615 prélèvements d’air : gaz, particules et retombées atmosphériques,
  • Suivi les résultats de 4 stations permanentes automatiques (mesures 24h/24),
  • Mis en place et exploité les résultats de 3 stations complémentaires automatiques (mesures 24h/24),
  • Recueilli et exploité 6124 signalements citoyens (odeurs et symptômes santé déclarés),
  • Réalisé 32 tournées olfactives,
  • Fait appel à 7 laboratoires d’analyse (Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (Lyon, 69), IMT Lille-Douai (Douai, 59), INERIS (Verneuil en Halatte, 60), TERA Environnement (Grenoble, 38), Alpa Chimies Micropolluants (Rouen, 76), Laboratoire Interrégional de Chimie de SynAirGIE (Schiltigheim, 67) et CARSO (Vénissieux, 69))
  • Mobilisé 29 de ses 34 salariés.

D’autres organismes, en particulier des bureaux d’études, ont effectué d’autres nombreuses mesures, y compris dans l’air (par ex : fibres d’amiante). Les résultats présentés dans ce rapport ne concernent que les prélèvements gérés par Atmo Normandie avec les moyens et les informations dont elle disposait pendant l’évènement. Ces éléments ne constituent donc qu’une une partie de l’ensemble des prélèvements effectués en lien avec l’événement pour lequel une vision globale nécessiterait d’étudier les mesures et analyses effectuées par les autres acteurs.

Résultats à disposition

Les mesures dans l’environnement et signalements olfactifs recueillis par Atmo Normandie sont téléchargeables sur son site internet et ont été mises à disposition des autorités et industriels concernés ainsi qu’aux organismes poursuivant l’analyse de cet évènement et de ses conséquences dont Santé Publique France, l’INERIS, le bureau d’études chargé de l’évaluation quantitative des risques sanitaires liés à l’incendie ou encore le consortium universitaire du projet de recherche COP HERL2.

> Retrouvez le rapport complet et ses annexes

  Posté le : 11 mai 2021