Partenariat avec une collectivité : une première sur Mayotte !

Ce 17 août 2021, la communauté d’Agglomération Dembéni-Mamoudzou (CADEMA) et Hawa Mayotte, l’observatoire de la qualité de l’air de Mayotte ont signé une convention de partenariat définissant une collaboration technique et financière. Une première sur le territoire de Mayotte où la pollution de l’air augmente régulièrement chaque année.

Un rapprochement pour mieux prendre en compte la qualité de l’air à l’échelle de l’intercommunalité

Cette convention a pour vocation d’assoir le partenariat entre la CADEMA et Hawa Mayotte, dont la communauté d’agglomération est membre, afin d’améliorer les moyens et les outils consacrés à la qualité de l’air au niveau de l’intercommunalité. Cette convention intervient, entre autres, dans le cadre du volet « AIR » de son Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET). Elle présente à la fois un objectif technique et financier.

Sur le plan technique, Hawa Mayotte mettra à disposition ses compétences pour former et accompagner le personnel de la CADEMA dans leur démarche d’amélioration et de préservation de la qualité de l’air.

Sur le plan financier, le soutien de la CADEMA va permettre à Hawa Mayotte de continuer à développer son réseau de surveillance de la qualité de l’air et de fournir les données nécessaires au bon déroulement du PCAET.

Vigilance sur la qualité de l’air à Mayotte

Dans son dernier rapport, Hawa Mayotte a souligné une pollution grandissante aux particules fines issue du trafic routier. Il faudra donc être particulièrement vigilant sur ce point dans les années à venir pour que les concentrations ne dépassent pas continuellement les seuils et limites réglementaires.

A la suite des conclusions de l’évaluation préliminaire (2016-2019), portant sur les principaux polluants réglementés (particules fines PM10 et PM2,5, ozone (O3), dioxyde d’azote (NO2), dioxyde de soufre (SO2) et monoxyde de carbone (CO), l’installation d’au moins 2 stations de mesures fixes a été jugée nécessaire pour respecter la réglementation relative au dispositif national de surveillance de la qualité de l’air ambiant.

Pour cette transition vers la surveillance réglementaire, celles-ci seront positionnées prochainement sur le territoire de la CADEMA, zone où la densité de population est la plus forte à Mayotte, une pour les mesures sous influence du trafic routier et l’autre pour les mesures en urbain de « fond ».

Emplacement des futures stations fixes

L’évaluation préliminaire de la qualité de l’air pour 2 groupes de polluants est encore en cours : les métaux lourds (Pb, Ni, Cd et As) et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

Comme les autres observatoires de la qualité de l’air en France, Hawa Mayotte dispose d’outils de mesure qui lui permettent de caractériser la qualité de l’air sur différents sites de mesure (Stations fixes et laboratoires mobiles (type remorque) équipés d’analyseurs en continu de polluants atmosphériques, appareils météorologiques, échantillonneurs passifs, préleveurs de particules fines pour la mesure des HAP, métaux et pesticides).

> Pour en savoir plus sur Hawa Mayotte et son actualité

  Posté le : 01 septembre 2021