prse mayotte

Mayotte : signature du premier plan régional santé environnemental

L’Agence régionale de la santé, la Préfecture et le Conseil Départemental de Mayotte ont signé le 1er plan régional santé environnemental (PRSE) dans lequel Hawa Mayotte, l’Association agréée de surveillance de la qualité de l’air à Mayotte, s’est particulièrement mobilisée.

Un PRSE pour limiter l’impact des pollutions sur l’environnement et sur la santé des Mahorais

Déclinaison locale du Plan National Santé Environnement (PNSE), le Plan Régional Santé Environnement de Mayotte 2020-2024 (PRSE) définit les objectifs à atteindre et les actions à mettre en œuvre pour limiter l’impact de ces pollutions sur l’environnement et donc sur la santé des Mahorais.
Elaboré dans une dynamique partenariale s’appuyant sur les compétences, la pluralité et la diversité des acteurs de Mayotte, il comprend 40 actions de nature très variée qui visent à promouvoir un environnement favorable à la santé, de la protection des captages d’eau potable à la nécessaire reforestation, de la protection des sols à la gestion responsable des déchets, du bon usage des produits phytosanitaires à la promotion de transports plus propres…

Implication d’Hawa Mayotte

Présente depuis 2014 sur Mayotte, Hawa Mayotte a pour objet le suivi du respect de la réglementation européenne, nationale et régionale, l’information et sensibilisation du public et des décideurs en matière de qualité de l’air, l’acquisition de données utiles à la mise en œuvre de politique de prévention et le développement des connaissances sur la pollution de l’air et ses effets.

Sur le PRSE, Hawa Mayotte a participé à sa conception en tant qu’acteur de la surveillance de la qualité de l’air. Elle est pilote de 2 actions :

  • Mettre en œuvre un plan d’action dans les écoles où il est observé le dépassement des valeurs réglementaires de la concentration en polluants
  • Intégrer les entreprises dans la célébration de la Journée nationale de la qualité de l’air.

et partenaire clé sur 2 autres actions :

  • Améliorer la connaissance sur les expositions aux pesticides et intensifier l’information sur les risques pour la santé tout en appuyant l’accompagnement des producteurs vers les méthodes alternatives
  • Elaborer un plan d’action dans les établissements recevant du public selon les concentrations retrouvées lors de la campagne d’évaluation du radon.

> Consultez le PRSE et le communiqué de presse de l’ARS
> Retrouvez les actualités d’Hawa Mayotte

  Posté le : 20 juillet 2021