Les pollens

Les pollens sont surveillés dans l’air ambiant en raison de leur caractère allergisant.

En France, il est estimé que la prévalence des allergies polliniques concerne au moins 30 % des adultes et de l’ordre de 20 % des enfants de plus de 9 ans. Outre des pollens, l’air ambiant contient également des moisissures allergisantes à l’origine d’impacts sanitaires significatifs à certaines périodes de l’année ou dans certains territoires tels qu’en outre-mer. L’information des populations et des professionnels de santé peut favoriser la prise en compte de ces risques et en réduire les effets.

L’arrêté du 5 août 2016 portant désignation des organismes chargés de coordonner la surveillance des pollens et des moisissures de l’air ambiant tient compte de ces enjeux et détermine les acteurs de cette prévention que sont :

Dans l’objectif d’assurer une sensibilisation continue et de diffuser les résultats de cette surveillance, l’arrêté prévoit la fourniture d’un rapport annuel de surveillance des pollens et moisissures, rédigé par les acteurs précités, qui contiendra l’ensemble des données métrologiques, météorologiques, de surveillance clinique et phénologiques associées. Ces données doivent être diffusées au public notamment aux personnes les plus sensibles à ces risques et aux professionnels de santé.

De nombreuses AASQA participent historiquement à la surveillance des pollens dans l’air et à la diffusion de l’information.

> téléchargez le rapport « Surveillance des pollens et moisissures dans l’air ambiant 2017 »