exposition enfants

Les enfants exposés à la pollution de l’air seraient plus à risque de TDAH

Une étude menée dans le Grand Vancouver par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) montre que l’exposition des enfants à des espaces verts et à une moindre pollution réduit les risques de développer un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

Publiée dans la revue scientifique Science direct, elle révèle que plus les enfants de 0 à 3 ans passent de temps dans des d’espaces verts, moins ils sont susceptibles de développer un TDAH. À l’inverse, le manque d’espaces verts combiné à une pollution atmosphérique élevée peut augmenter le risque de TDAH jusqu’à 62 %.

Par ailleurs, l’étude suggère qu’une abondance d’espaces verts peut compenser une pollution atmosphérique élevée.

Retrouvez l’étude en anglais

  Posté le : 22 mars 2022