Actualités

logo société européenne de cardiologie

Le nombre de morts causés par la pollution de l’air sous-estimé

La Société européenne de cardiologie a publié le 12 mars dernier un rapport qui réévalue le nombre de morts dus à la pollution de l’air à l’échelle nationale, européenne et mondiale.

Voici quelques chiffres présentés dans le rapport :

  • Au niveau de la France, le nombre de morts estimé est de 67 000 morts (contre 48 000 pour Santé Publique France).
  • Au niveau européen, le nombre de morts serait d’environ 800 000 soit une estimation largement supérieure à celle de l’Agence Européenne de l’Environnement (AEE), qui évaluait en octobre 2018 ce chiffre à 400 000 morts.
  • A l’échelle mondiale, l’étude fait état de 9 millions de morts soit le double de l’estimation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui équivaut à 4,5 millions de morts.

crédits: European Heart Journal

 

Ces différentes réévaluations s’expliquent par l’usage d’un nouvel outil statistique dans le cadre de cette étude. Ce nouvel outil nommé   « Global Exposure Mortality Model » (GEMM)  a permis d’avoir des données plus fines. « Le GEMM s’appuie sur pas moins de 41 études de cohortes menées dans seize pays et combine trois séries de données : niveaux d’exposition à la pollution, densité et âge des populations, effets sanitaires. »

> Pour en savoir plus sur cette étude, consultez la revue European Heart Journal (en anglais)