Actualités

La finance au service du climat

Et si l’Europe décidait de mettre la finance au service du climat ? C’est le projet de « Pacte Finance-Climat » imaginé par le climatologue, Jean Jouzel, et l’économiste, Pierre Larrouturou. Il serait basé sur un double financement. D’un côté, un impôt européen sur les bénéfices (les bénéfices de quoi ? précisez) d’environ 5 % qui pourrait générer chaque année « 100 milliards d’euros » pour dégager « un budget » pour la recherche (stockage de l’énergie, transports…) et lutter contre le réchauffement en Europe et en Afrique. De l’autre, un nouveau « fléchage » de la création monétaire de la Banque Centrale Européenne (BCE) vers une économie réelle et en particulier vers le financement des énergies renouvelables.

Pour l’association Agir pour le climat, qui a pour objet la promotion du Pacte, depuis 2015 la BCE a généré plus de 2.500 milliards d’euros en deux ans et demi qui pour l’essentiel a servi à la spéculation. En dirigeant la création monétaire vers une économie réelle pour qu’elle finance, dans tous les Etats membres, les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables, cela permettrait selon elle de :

  • Lutter radicalement contre le dérèglement climatique ;
  • Créer massivement des emplois ;
  • Eviter une nouvelle crise financière en revenant vers l’économie réelle ;
  • Donner un nouveau souffle au projet européen ;
  • Donner un nouvel élan à la coopération entre l’Europe et l’Afrique.

Tout comme la pétition « L’affaire du siècle » qui a réuni plus de 2 154 766 signataires au 13 mars 2019, le Pacte Finance – Climat vise à provoquer un sursaut collectif dans la lutte contre le dérèglement climatique pour qu’avant 2020, l’Europe ait ratifié un Traité qui mette la finance au service de la lutte contre le dérèglement climatique, en Europe et dans les pays du Sud.  Pour cela, l’association propose différentes actions de lobbying citoyennes : interpellation des élus, signature de l’appel…

Un sondage réalisé par l’Ifop en février dernier montre que 72 % des francais sont d’accord avec les propositions du Pacte.
De nombreuses personnalités ont également signés l’appel : E. Ayrault (P-DG de la CNR), D. Batho (députée/Présidente de Génération écologie), V. Berberian (Président de l’association des Maires Ruraux de France), F. Boissier (DGD de l’ADEME), J.L. Borloo (Président de la Fondation Energie pour le Monde), C. Bouillon, (Président de l’association des petites villes de France), J-P Bouquet (Président délégué des Eco-Maires),  M. Dubromel (Président de FNE),  L. Fabius (Ancien Président de la COP21), K. Falkenberg (ancien DG Environnement de la Commission européenne), Y. Jadot, (Député européen), J. Jouzel (climatologue), A. Juppé (ancien maire de Bordeaux), B. Lallemand (secrétaire général de Finance Watch), P. Lamy (président émérite de l’institut Jacques Delors, ancien directeur de l’OMC)…

 

> Pour en savoir plus sur le Pacte, visitez le site dédié

> Visionnez une vidéo le pacte finance Climat expliqué en 2 minutes