Actualités

logo charte bleue

La « charte bleue » pour réduire les émissions de navires

Jeudi 17 octobre, les quatre principaux armateurs opérant en Méditerranée, le ministère de la Transition écologique et solidaire, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la métropole Aix-Marseille Provence et le port Marseille-Fos se sont réunis à Marseille pour la signature de la « Charte bleue ».

C’est la première charte d’engagement pour lutter contre les émissions atmosphériques des navires que signent ensemble les quatre armateurs : Costa, Royal Caribbean, MSC et Ponant.

La charte bleue, une nouvelle étape au « plan escales zéro fumée »

Cette charte, constitue une nouvelle étape au « plan escales zéro fumée » de la Région, afin de répondre aux inquiétudes des riverains sur la qualité de l’air qu’ils respirent. Trois grandes actions sont inscrites dans cette charte :
• Recourir à la connexion électrique des navires à quai sur le terminal croisière dès que celle-ci sera disponible,
• Passer, dès l’entrée du port, à un carburant moins polluant tel que le diesel marin à 0,1 % de soufre ou le GNL,
• Maintenir une vitesse de 10 nœuds en entrée et sortie du port de Marseille.

Hervé Martel, président du directoire du Grand Port maritime de Marseille, a souligné que l’adoption de cette charte doit permettre de limiter les émissions des navires de croisières mais pas de freiner le développement de la filière qui représente une part importante de l’activité et du revenu du port de Marseille. Selon ses mots la « charte est un pari » car elle ne s’appuie que sur de « la bonne volonté réciproque ».

> Prenez connaissance de la Charte bleue