photo de Joseph Kleinpeter

Départ en retraite de Joseph Kleinpeter

Après 30 ans à œuvrer de toutes ses forces pour un air de qualité et un climat vivable, Joseph Kleinpeter quitte officiellement mardi 31 mars 2020 ses fonctions de Directeur général d’ATMO Grand Est.

Après son arrivée à l’ASPA le 1er septembre 1989, Joseph en a établi la stratégie de surveillance et le plan de communication en 1990. Il a co-rédigé avec nos collègues allemands le 1er plan de protection de l’atmosphère de la zone Strasbourg-Ortenau publié en 1994, et contribué avec des collègues d’autres AASQA au 1er indice français de qualité de l’air au milieu des années 1990. Il a également eu une influence importante et parfois majeure sur certains textes législatifs comme la loi sur l’air de 1996, aux côtés de Philippe Richert, Alain Target, Philippe Lameloise et d’autres. Il a enfin contribué à porter l’introduction de la transversalité air-climat-énergie dans la loi portant engagement national pour l’environnement de 2010.

A la suite du départ en retraite d’Alain Target en 2011, il a pris la direction de l’ASPA sous la présidence de Rémi Bertrand avec qui il a renforcé les financements des collectivités dans un moment de tension budgétaire mais aussi les partenariats transfrontaliers qui lui tiennent tant à cœur. Il fut Président du groupe des experts de l’air de la Conférence du Rhin Supérieur et a pu y tisser pendant des décennies des liens de coopération mais également d’amitié avec ses collègues de Karlsruhe et de Bâle. Son engagement transfrontalier et international s’est en particulier traduit par sa volonté d’organiser en 2013 la conférence de clôture de l’année européenne de l’air, afin d’y valoriser nos structures, nos métiers.

Sous la présidence de Jean-François Husson, Directeur général d’Atmo Grand Est depuis 2017, il a mené, avec Emmanuelle Drab-Sommesous, Jean-Pierre Schmitt et Emmanuel Rivière une fusion réussie, tant au niveau de la stratégie, de l’organisation et du fonctionnement des équipes, au bénéfice de leurs 250 membres et 85 collaborateurs.

Au niveau de la Fédération Atmo France, nous avons également eu plaisir à collaborer avec lui sur de nouveaux dossiers, dont le développement de notre outil commun SynAirGIE dont il était jusqu’à présent le gérant, et les dossiers Santé des PNSE 3 et 4 sur lesquels il était référent national.

Ses qualités scientifiques, sa rigueur intellectuelle et rédactionnelle, sa capacité à toujours regarder et valoriser le meilleur de chacun de ses collègues nous manqueront.