Contribution d’Atmo France aux Assises nationales de la mobilité 2017

Dans le cadre des Assises nationales de la mobilité, Atmo France, la fédération des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA) a déposé un cahier d’acteurs pour que la Loi d’orientation des mobilités tienne compte des enjeux sanitaires et environnementaux de la qualité de l’air.

Atmo France a ainsi contribué aux 3 thèmes de la consultation « Mobilités plus propres, plus connectées et plus solidaires » pour souligner que le secteur des transports est étroitement lié aux enjeux de qualité de l’air et représente un levier important pour participer à la résilience des territoires, réduire les impacts sanitaires et environnementaux de la pollution atmosphérique et diminuer les inégalités territoriales.

  1. Mobilités plus propres :les transports constituent un levier pour réduire la pollution de l’air et son impact sur la santé et l’environnement. En particulier,  la résolution des contentieux européens en matière de qualité de l’air sur le dioxyde d’azote repose essentiellement sur la diminution des émissions sur le secteur des transports ;
  2. Mobilités plus connectées :il existe, par le numérique, une marge d’innovation importante pour accompagner la transformation des comportements de mobilité, en  permettant d’adapter son parcours pour mieux se protéger contre l’exposition aux polluants de l’air ou encourager des modes de déplacements plus vertueux ;
  3. Mobilités plus solidaires :il est possible de participer à la réduction des inégalités environnementales par la réduction l’exposition à la pollution de l’air le long des infrastructures de transport

> Télécharger le cahier d’acteurs

> Télécharger le communiqué de presse