Logo ATMO Grand Est

[ATMO Grand Est] Soutien au déploiement des microcapteurs de qualité de l’air – Stage

ATMO Grand Est est l’organisme agréé par le ministère de l’environnement pour la surveillance et l’évaluation de la qualité de l’air en région Grand Est. Ses missions sont déclinées selon 4 axes : surveiller et prévoir l’air et
l’atmosphère, informer et sensibiliser la population et les acteurs locaux au quotidien et en cas d’épisodes de pollution, accompagner les décideurs par l’évaluation des actions de lutte contre la pollution de l’air et de réduction de l’exposition de la population à la pollution de l’air, améliorer les connaissances et participer aux expérimentations innovantes sur les territoires.

ATMO Grand Est s’appuie sur différents outils lui permettant de répondre à ses missions dont : des inventaires (consommations et productions d’énergie, émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques), de la modélisation (permettant d’étudier et de scénariser la répartition des polluants sur un territoire, d’acquérir une meilleure compréhension des phénomènes locaux de pollution, d’anticiper les épisodes de pollution et de calculer l’exposition des populations) ainsi qu’un réseau de stations de mesure fixe. Ce dernier dispositif est complété par des équipements de mesure mobiles, déployables dans le cadre d’évaluation de la qualité de l’air dans des zones non couvertes ou dont le niveau de pollution ne justifie pas la présence de stations fixes (mise en oeuvre de campagnes de mesure).

Thème et objectifs du stage

Les microcapteurs de gaz et particules « low cost » constituent depuis quelques années des outils émergents présentés comme des équipements produisant la mesure des concentrations de polluants avec un avantage de
miniaturisation, de mobilité et de coût au regard des dispositifs réglementaires.

L’émergence sur le marché de microcapteurs connectés a conduit ATMO Grand Est à s’intéresser à la fiabilité et aux usages possibles de ces nouveaux dispositifs. A l’heure actuelle aucun cadre normatif national ou européen ne permet de comparer les performances de ces différents appareils commercialisés aux équipements de mesure de référence. Plusieurs études ont d’ores et déjà été menées au sein d’ATMO Grand Est, intégrant des microcapteurs de qualité de l’air : mesure de la qualité de l’air sur le tramway à Strasbourg, mesures avec un drone dans la vallée de la Bruche et au-dessus du Rhin, sensibilisation de volontaires (associations, particuliers à Strasbourg et Kehl) à la qualité de l’air, sensibilisation à la qualité de l’air dans des établissements scolaires sur Strasbourg à partir d’un microcapteur construit par l’association « les petits débrouillards », … Depuis 4 ans, ATMO Grand Est mène également des tests de métrologiques sur de nouveaux équipements pour vérifier les performances des microcapteurs, les conditions d’utilisation et les usages possibles. La qualité des mesures produites par les microcapteurs nous amène aujourd’hui à les mobiliser très facilement dans le cadre d’opération de sensibilisation mais rend plus difficile l’exploitation des données de mesure vis-à-vis des seuils réglementaires. Un travail est nécessaire pour pouvoir traiter et assimiler ses données de mesure (produites en grand nombre) à l’observatoire de la qualité de l’air.

Intégré·e au sein de l’unité « Enjeux Emergents » de la Direction Développement et Accompagnement, vous aurez pour missions :

  • De vous approprier l’environnement et la qualité des données produites par les microcapteurs au regard de celles issues de l’observatoire d’ATMO Grand Est (mesures aux stations, modélisation de la qualité de l’air) : homogénéité, interférents, incertitudes, contrôle de la mesure, …
  • D’identifier/comprendre les paramètres d’influence : croiser avec les données de l’observatoire ou tout autre données pertinentes).
  • De mener un travail bibliographique sur les travaux d’assimilation des données microcapteurs déjà réalisés, en France (LCSQA, AASQAs) mais également à l’international (échanges à prévoir pour compléter l’information disponible sur le web).
  • D’identifier des outils déjà développés pouvant servir de base de travail pour l’assimilation des données microcapteurs mais également des partenaires de travail potentiels (équipes de recherche, AASQAs, …) pour créer des synergies.

La finalité du stage (livrables attendus) consistera à :

  • Développer des outils numériques permettant de traiter les mesures microcapteurs du parc d’ATMO Grand Est (équipements commerciaux) : validation, correction, redressement, … (croisement avec les données disponibles au sein d’ATMO Grand Est, évaluation des capacités de l’IA avec mise en place si intérêt).
  • Mettre en place un protocole d’utilisation des microcapteurs permettant cette assimilation des données (comparaison aux stations avant et/ou après la campagne de mesure, contrôle à réaliser au cours de la campagne de mesure, …)

Vous découvrirez en complément (via un compagnonnage) les différents métiers liés à la surveillance de la qualité de l’atmosphère : maintenance des équipements, outils de simulation et de prévision, campagnes de mesures, bulletin quotidien à destination des médias, gestion d’une alerte à la pollution, etc.

Profil recherché et compétences requises

  • Etudiant·e en Bac +5 dans le domaine de l’analyse des données (data analyst, data scientist) avec une sensibilité aux problématiques environnementales ;
  • Connaissances en IA ;
  • Manipulation de bases de données ;
  • Bonnes capacités rédactionnelles et de synthèse seraient appréciées ;
  • Qualités requises : sens du relationnel, motivation, persévérance, intérêt pour les problématiques air climat-énergie, autonomie, adaptabilité, capacité d’analyse et esprit de synthèse ;

A l’issue de votre stage, vous aurez acquis des compétences et connaissance sur les problématiques liées à la pollution atmosphérique, sur les instruments de mesure de la qualité de l’air dont les microcapteurs et la gestion de projet.

Conditions d’accueil

  • Lieu du stage : 5 rue de Madrid – 67300 SCHILTIGHEIM
    (Peut se concevoir sur l’un des autres sites d’ATMO Grand Est : Nancy, Metz, Reims).
  • Temps de présence : 35h/semaine.
  • Taux horaire de la gratification : 3,75 €, correspondant à 15 % du plafond de la Sécurité sociale (soit 25€ x 0,15).
  • Tickets restaurant.
  • Indemnité kilométrique vélo et/ou prise en charge de 50% de l’abonnement mensuel de transports en commun.

Candidature

Envoyez votre CV et lettre de motivation à l’attention de :
Eric HERBER – Ingénieur Etudes au sein de l’unité enjeux Emergents
eric.herber@atmo-grandest.eu
En précisant en objet « stage_microcapteurs »