Actualités

rapport anses 2019 sur l'air ambiant exterieur

Anses : nouveau rapport les particules de l’air ambiant extérieur

L’Anses a publié en août 2019 son rapport sur les particules de l’air ambiant extérieur. Il a pour objectif d’évaluer les effets sanitaires des particules selon leurs composés, leurs sources et leur granulométrie, mais également de déterminer l’impact sur la pollution atmosphérique des technologies et de la composition du parc automobile.

Une nécessaire surveillance des particules ultrafines

Ce rapport met en avant la surveillance des particules ultrafines par les AASQA ainsi que le besoin de poursuivre cette surveillance, avec davantage de moyens de mesure, dans le cadre du plan national de surveillance de la qualité de l’air ambiant 2016-2021.

L’avis de l’Anses recommande d’agir pour réduire la pollution et l’exposition en lien notamment avec le trafic routier, la combustion de charbon, de produits pétroliers et de biomasse. Il est mentionné également la nécessité de poursuivre les recherches sur des sources encore peu documentées telles que l’agriculture, le transport maritime et aérien.

Le levier du transport routier

Le rapport souligne l’importance de considérer conjointement l’évolution technologique et réglementaire, la promotion des technologies alternatives, le renouvellement du parc mais surtout la réduction du trafic.

En réponse le Gouvernement met en avant le « plan vélo et mobilités actives » de septembre 2018 ainsi que la volonté de plusieurs villes à établir des « Zones à faibles émissions » et enfin l’accompagnement dans la transition vers des modes de chauffage plus propres.

> Consultez l’avis de l’Anses et le rapport révisé de synthèse et de recommandations de l’expertise collective