Actualités

Francois de Rugy canicule circulation alternée

Annonce du ministre Francois de Rugy pour faire face à la canicule

Ce mardi matin 25 juin,  François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire accompagné d’Elisabeth Borne, ministre en charge des Transports et Didier Lallement, préfet de police,  a fait une annonce presse dans les locaux d’Airparif pour faire face à la canicule.

Après avoir écouté les explications des sources d’émission de pollution sur la région Ile-de-France et sur les méthodes de prévisions effectuées par l’observatoire régional de la qualité de l’air faites par des collaborateurs d’Airparif, Francois de Rugy a indiqué qu’à « situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle ». Ainsi sur la région parisienne, la circulation différenciée serait enclenchée au bout d’un jour de seuil maximal sur un polluant ou deux jours de seuil d’alerte et son efficacité renforcée avec une circulation possible que les véhicules ayant les vignettes Crit’air 1 et 2. Les Crit’air 3 devront rester au garage dorénavant : ces derniers « représentent 1/3 des véhicules et permettent de réduire la pollution au 2/3 ».

Mais pour ne pas traiter que l’urgence, Elisabeth Borne a mentionné que pour la pollution de fond des mesures seront également mises en place grâce à la loi d’orientation des mobilités (LOM) et la mise en place de zone à faibles émissions (ZFE). Pour Paris, la ZFE sera mise en place dès le 1er juillet 2019 à titre expérimental pour une mise en œuvre définitive en 2020 afin de faire preuve de pédagogie auprès des citoyens.

Didier Lallement, préfet de police, a signalé que des mesures existaient jusqu’ici mais qu’il manquait une « volonté politique » pour les mettre en place. Grâce à l’engagement des deux ministres, il va pouvoir mettre en place d’ici 48 heures si les seuils l’indiquent des mesures fortes dans Paris et la petite couronne (« l’intérieur de l’A86 ») : réduction de la vitesse, circulation différenciée et circulation restreinte dans une zone définie avec la Mairie de Paris.

Enfin, l’annonce s’est terminée sur la possibilité après la canicule actuelle, de faire un arrêté ministériel sur le même type de mesures pour d’autres agglomérations comme Lyon et Marseille.