Les AASQA

3 outils complémentaires de surveillance

Un réseau de mesures organisé
Le territoire est couvert par un réseau de stations de mesure en continu implantées dans des lieux représentatifs des différents types d’exposition à la pollution (urbaine, rurale, proximité du trafic routier…) (environ 1900 analyseurs sur 670 stations de mesure).

Ce dispositif est complété par des stations mobiles.

Certains polluants (métaux, les HAP, les COV  liens vers les polluants réglementés) doivent nécessiter des suivis d’analyses en laboratoire suite à leurs mesures.

Sur les zones dont le niveau de pollution ne justifie pas la présence de stations fixes, les AASQA procèdent à des études : campagnes de mesures faisant appel à des camions laboratoires ou d’autres moyens d’investigation

Un inventaire des sources de pollution
L’inventaire recense, en tout point du territoire, les sources de pollution par secteur d’activité : transports routiers et non routiers, agriculture, industrie, production et distribution d’énergie, résidentiel/tertiaire…

 

 

 

Modélisations et prévisions
La modélisation permet d’étudier et de scénariser la répartition des polluants sur un territoire, d’acquérir une meilleure compréhension des phénomènes locaux de pollution, d’anticiper les épisodes de pollution et de calculer l’exposition des populations.